Walk - Learn - Detox

Prendre de la hauteur, observer et étudier le marché, se tester, tester son projet, son réseau, faire confiance, se faire trahir, lire à n’en plus finir… Emmagasiner de la connaissance à s’en faire exploser le cerveau…. et vouloir lancer un nouveau projet quasiment toutes les semaines… le quotidien de nombreux entrepreneurs, dirigeants et managers !!

L’idée de proposer des formations en pleine nature occupait mon esprit depuis des mois. Le projet OOBAA (“Out OF the Box Alpine Academy”) dont les bases furent évoquées de vive voix, dès 2014, au Maire d’une grande station de ski située en Haute-Savoie, ne donnait rien : manque de réseau local malgré plus de 20 ans passés dans cette vallée, ambitions, vision et valeurs non partagées… tous les ingrédients d’un échec prononcé.
Toutefois, cette expérience m’a fait prendre conscience que je ne voulais pas créer une énième école de management, fut-elle en montagne - source de bien-être et d’inspiration pour beaucoup.
Pour rappel une école de management (ou de commerce) est un établissement d’enseignement supérieur ! Beaucoup trop lourd pour moi. Je voyais les choses plus simplement.
L’aventure s’est donc arrêtée là, momentanément, sans regret ni jugement. Ce n’était juste ni le bon moment ni le bon lieu, ni le bon projet.
Les crises nous contraignent à prendre des risques qui eux même créeront des opportunités… (cf. le Wei-Ji en Chine) donc CONFIANCE !

Je lâche donc prise tout en continuant à travailler jusqu’au jour où le déclic survient.
Lors d’une conversation avec une amie lyonnaise, cette dernière m’indique qu’elle doit suivre une formation le lendemain sur Saint-Etienne. Le hic, c’est qu’elle m’exprime détester la route entre Lyon et Saint-Etienne et qu’elle va devoir rester assise et enfermée toute la journée. Il me faut peu de temps pour imaginer la scène et tous les efforts que le formateur allait devoir fournir pour capter son attention et rendre la session efficiente.

D’où la question : comment arriver à capter l’attention de participants contraints de suivre des formations, souvent loin de chez eux, des participants ultra-connectés à leur smartphone, des participants stressés par le rythme infernal de la vie moderne ?

Quand on connait la capacité de concentration de notre cerveau d’adulte, il faut être un très très bon pédagogue et animateur pour offrir un ROI maximal et durable à l’entreprise qui a acheté la formation… et aux participants qui sont restés toute une journée assis, enfermés et connectés à leur boite mail !
Par ailleurs, tous les experts ont démontré que nous ne pouvons motiver quelqu’un sans lui présenter un but clair, précis et accepté… Lui/Elle seul(e) peut se motiver.
Fort de ce constat, j’ai pris conscience qu’il devenait urgent d’écouter mon coeur et de :
- Ré-intégrer la notion de plaisir dans l’apprentissage
- Cesser de former (ou de formater) pour revenir à une notion d’enseignement (enseigner = faire grandir).
- Proposer des lieux déconnectés, propices à l’acquisition de nouvelles connaissances et au développement de nouvelles compétences…
- Favoriser le développement d’une attention de qualité - pour une meilleure concentration, une meilleure mémorisation et donc un ROI plus intéressant.
- Apprendre tout en prenant soin de soi et de ses équipes pour tenir le rythme et développer de nouveaux marchés.

Les plus grands champions sont de plus en plus pris comme modèles par les entreprises pour évoquer la performance mais rappelons que ces champions ne sont jamais à 200% de leurs capacités 365 jours sur 365 et que leur carrière est courte.

Le concept WALK-LEARN-DETOX© est né de toutes ces réflexions et propose donc depuis 2015 de :

  1. Marcher pour se déconnecter, lâcher-prise, mieux se concentrer, développer sa créativité

  2. Apprendre tout en se faisant plaisir

  3. Prendre de soin de soi pour éviter les burn-out et performer avec plus de sérénité.

Attention : nous allons bien au-delà d’une simple délocalisation “Outdoor” !


Suite au prochain épisode ;-)

Eric AUJOGUE